Qui sommes nous ?

 

Site d’information et de réflexion sur les enjeux de la profession de psychologue Psychologuesenresistance appelle à la mobilisation sous toutes les formes.

 

Exigeons des pouvoirs publics que les CITOYENS aient accès aux soins psychiques, psychopathologiques, à une aide psychologique, aux psychothérapies psychologiques, à l’expertise des psychologues (évaluations…), avec des conditions d’exercice qui ne soient pas prises "dans des logiques d’asservissement"mais dans des conditions de pleine responsabilité sur leur discipline. Les psychologues et la recherche en psychologie sont des contributeurs essentiels de l’évolution des soins psychiques aux enfants et aux adultes. nous vous invitons à rejoindre notre mouvement de résistance et de solidarité pour aider les psychologues en difficulté et pour construire notre profession dans le respect de nos racines : les sciences humaines, la psychanalyse, les pratiques qui permettent aux consultants de construire leur propre discours et non des pratiques qui canalisent ou ordonnent le discours.

 


mercredi 16 juin 2021
par  psycho

ASSEZ ! LA COLÈRE PERSISTANTE DES PSYCHOLOGUES

Appel à mobilisation Nous appelons à la mobilisation tous les psychologues, quel que soit leur champ de pratique, tous les étudiants et enseignants-chercheurs en psychologie, et toutes celles et ceux qui sont préoccupés par la qualité du travail des psychologues, pour faire entendre leur mécontentement. Nous appelons à manifester le jeudi 10 juin 2021 à 13h30 à Paris devant le Ministère de la santé en province devant Préfectures ou ARS selon l’organisation locale proposée


C ’est clair, les psychologues refusent la tutelle médicale sur leur formation et leurs pratiques. Avis aux enseignants en psychologie et aux groupes de psychologues franc tireurs qui ont voulu ou veulent collaborer avec le pouvoir médical. Il n’y a rien à attendre de ce pouvoir médical "qui n’a jamais jamais intégrer dans son mode de pensée le cadre juridique qui a pourtant crée une place aux psychologues dans le champ de la prévention sanitaire, sociale et du soin psychique, cadre qui leur donne une autonomie professionnelle".

Psychologuesenresistance


Le SNP et la FFPP sont engagés depuis mars 2020 dans des négociations avec le délégué ministériel (Ministère de la Santé).

Le SNP tient à manifester sa colère contre les conclusions de ce groupe de travail, imposées par le Ministère.

Une annonce : Suite au Comité Stratégique Santé Mentale (janvier 2020), Mme Buzyn sollicite les organisations pour la mise en place du remboursement des consultations de psychologues. Le principe d’un remboursement permettant l’accessibilité à une population large paraît pertinent sans être dupes du glissement entre l’institutionnel et le libéral.
L’incohérence politique : Le Groupe de travail va vivre des déconvenues successives. Initialement il s’agit d’une mesure générale de remboursement, puis elle est réduite à quelques Maisons de Santé et Centres de santé pour 200 ETP psychologues sur l’ensemble du territoire, puis elle doit concerner l’ensemble des Maisons de Santé et CdS, puis elle revient à 200 ETP. Proposition devenue expérimentale en attente d’extension ! Nous sommes circonspects devant une telle valse et ces changements continuels de cadre.

Une proposition peu acceptable : critique de la formation et proposition d’un Diplôme Universitaire par les Médecins, prescription médicale. Nous rejetons cette emprise médicale.

Un refus : nous refusons le D.U. médicalisé, et proposons une auto-organisation par les organisations de psychologues, des commissions d’agrément et un niveau de qualification. Nous refusons la prescription médicale. Les psychologues, par leur fonction et objet de travail, sont confrontés quotidiennement à une multiplicité de souffrances psychiques et de difficultés psychologiques, y compris dans le cadre de troubles psychiatriques sévères. Nous proposons une réponse rapide à la détresse psychologique actuelle (plateforme, système de consultations). Nos propositions ne sont pas prises en compte.

Mesure 31 du plan Ségur : le changement de cap avec l’introduction, en particulier, des représentants des MSP, médecins généralistes, psychiatres et de la CNAM. Nous butons sur un projet restrictif pour un nombre dérisoire de postes dans un cadre institué. La prescription médicale devient, sous notre pression, Adressage. Mais nous refusons la prescription médicale administrative toujours présente. Nous contestons systématiquement les expérimentations CNAM et la sous-tarification associée.
Des mesures négatives : le SNP va manifester vivement son opposition aux mesures Santé Psy avec son tarif à 30 euros, la mesure 100 % forfait psy enfants avec ses rémunérations indécentes, et nous marquons notre refus de la prescription médicale qui accompagne ces mesures.
Des accords fragiles : ils portent sur le niveau de qualification des psychologues, sur la nécessité du pluralisme des méthodes et théories, sur la disparition de la distinction entre soutien psychologique et psychothérapie structurée par exemple. Il n’est pas sûr que ces accords soient respectés au long cours (cf. arrêté du 10 mars 2021)
Des conclusions insatisfaisantes : si le terme d’adressage est présent, la procédure administrative reste prescriptive. La durée des séances est hors-sol et ne relève que d’une vision technocratique. La tarification, arbitrée curieusement après la fin des négociations, est irréaliste et indécente. L’emploi en MSP entre statut salarié (échelon 9 FPH, indice majoré 590, salaire brut : 2764,75) et statut libéral demeure paradoxal.
PERCEPTIONS GLOBALES :

Non prises en compte des psychologues tant au plan des qualifications, de la réalité de leur travail, de la reconnaissance de leurs statuts et fonctions, de leurs champs cliniques d’intervention.
Sentiment d’instrumentalisation de ce corps de professionnels pour des motifs politiques.
Impression d’être l’objet d’un certain mépris par le ministère.
Non-respect du public reçu et des souffrances ressenties par la population pourtant constamment invoquée.
Non-réponse aux besoins de la population.
Volonté politique de structuration de la profession contraire aux intérêts de celle-ci
POSITIONS DU SNP

Rejet du modèle des Expérimentations CNAM.
Refus des tarifs de consultation jugés inacceptables.
Une prescription médicale incompatible avec un exercice clinique de qualité.
Refus d’un découpage artificiel entre soutien et psychothérapie structurée.
Refus d’une obligation d’une consultation psychiatrique systématique pour valider l’intervention psychologique.
Contestation des contraintes de questionnaires systématisés.
Maintien du pluralisme des approches.
Rejet de l’imposition d’une durée fixe de consultation.
CONCLUSION

Notre désaccord profond sur les conditions de réalisation pour les psychologues

Un rejet du dispositif en raison des points d’incompatibilités

Un refus à s’engager dans ce processus et un appel aux professionnels à tenir ce refus :

Nous appelons les psychologues à marquer leur opposition à ces dispositifs en ne s’y engageant pas : Expérimentations CNAM, Santé Psy étudiants, forfait psy enfants, dispositif de renforcement en MSP/CdS.

Favorable au remboursement le SNP invite les psychologues à se rallier et à adhérer pour négocier des conditions acceptables pour la profession


Articles les plus récents

dimanche 13 juin 2021
par  psycho

Pour une réelle accessibilité à la psychothérapie

"Une goutte de considération dans un océan de mépris" Voilà un témoignage honnête reconnaissant la qualité du psychologue, c’est si rare et si opposé à la manière dont ils sont considérés par les dirigeants. Psychologuesenresistance
Plutôt que d’encourager les psychiatres à prescrire en vingt minutes, il (...)

mercredi 9 juin 2021
par  psycho

L’efficacité des psychothérapies inspirées par la psychanalyse : une revue systématique de la littérature scientifique récente

La conclusion de cet article est sans équivoque, la parole reste très efficace en psychothérapie, nous ajouterons , à condition que ce ne soit pas du bruit. La discipline psychologie œuvre à améliorer ce champ de la parole et l’on voudrait la mettre sous tutelle d’une discipline : les neurosciences. (...)

lundi 7 juin 2021
par  psycho

Santé / Société Il est urgent que tous les psychologues se battent pour leur liberté d’exercice

Voilà un article qui analyse la situation du métier de psychologue jusque la indépendant du pouvoir médical. L’état met les psychologues sous tutelle médical et met en danger les pratiques variées au profit de disciplines dites scientifiques. psychologuesenresistance
Un rapport de la Cour des comptes (...)

mercredi 2 juin 2021
par  psycho

Désubjectivation versus besoin de parole Albert Ciccone

Propos absolument lumineux, court mais efficace. Psychologuesenresistance
La place des psychologues n’a jamais été aussi évidente (1). La crise sanitaire a mis à jour, s’il en était besoin, leur importance. Le besoin de parole et d’écoute n’a jamais été aussi manifeste. Une série télévisée (En thérapie) (...)

vendredi 28 mai 2021
par  psycho

Place des psychologues dans l’accompagnement des personnes en souffrance psychique 15e législature

Voilà une question intéressante que le député M. Max Brisson (Pyrénées-Atlantiques - Les Républicains) amène sur la place publique dans le haut lieu d’élaboration de la loi ; la place des psychologues depuis la création de leur titre en 1985( Loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 portant diverses dispositions (...)

jeudi 20 mai 2021
par  psycho

22 euros la séance d’accompagnement psychologique de soutien

30 euros pour une séance « santé psy étudiant » et voilà à présent 22 euros pour une heure de travail de psychothérapie, c’était trop cher payé. Ne devrait on pas revoir sur le principe d’égalité les salaires de tous les députés, sénateurs et ministres à la baisse ? Ce travail spécialisé qui demande un (...)

vendredi 7 mai 2021
par  psycho

Les psychologues seraient ils dorénavant sous tutelle ?

La spécificité des psychologues est principalement l’écoute de l’autre pour l’accompagner vers des possibles. Cela leur enlèverait il le droit de penser, d’organiser leur travail et in fine de parler ! Cet arrêté inique relève d’une forme de dictature d’une pensée dominante, intolérante dans le champ (...)

jeudi 22 avril 2021
par  psycho

Psychiatrie : ensemble le 2 mai 2021 ! APPEL A UNE MOBILISATION DES PRATICIENS DU SOIN PSYCHIQUE

La pandémie vient rappeler que l’équilibre, le développement du sujet humain sont liés à son environnement social, culturel. Les soins nécessitent tact, parole, écoute pour accueillir la souffrance et la maladie. Pourtant la politique actuelle instaure des contraintes normatives, des dispositifs de (...)

lundi 19 avril 2021
par  psycho

Parution de La fabrique des enfants anormaux

Voilà une analyse pertinente, comment peut on accepter les diktats ce ceux qui veulent donner des médicaments et enfermer les enfants dans les cases du DSM ? .
La pédopsychiatrie est en crise, on commence à en parler, on en parle… enfin on en parle ! Quelle crise et pourquoi ? D’un côté on constate (...)

jeudi 1er avril 2021
par  psycho

ACCÈS AUX SOINS PSYCHOLOGIQUES : LE PARCOURS DE L’IMPOSSIBLE !

Un système de santé fondé sur la sélection Les 14 500 psychologues hospitaliers pour 67 064 000 millions d’habitants (données INSEE) ont de longues listes d’attente et résistent autant que faire se peut à la pression du chiffre pour continuer à faire un travail de qualité. Les structures de la (...)

dimanche 28 mars 2021
par  psycho

samedi 20 mars 2021 Plus besoin du psychiatre pour aller chez le psychologue

Les psychologues-psychothérapeutes pourront facturer leurs prestations à titre indépendant et elles seront remboursées par la LaMal, a décidé le Conseil fédéral. Une prescription médicale sera toutefois nécessaire.

mardi 23 février 2021
par  psycho

Publié le 11/02/2021 LE « CHÈQUE D’ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE » : KÉZAKO ?

Le contexte de crise sanitaire impacte psychologiquement et de manière très intense les jeunes et les étudiants. La fermeture des universités, l’impossibilité d’effectuer des jobs étudiants, l’accès aux stages rendu difficile, la perte de lien social, rendent leurs conditions de vie particulièrement (...)

mercredi 17 février 2021
par  psycho

La Cour des comptes en faveur du remboursement des séances de psychothérapies

Par Clémentine Vergnaud, Mardi 16 février 2021
La Cour des comptes recommande dans un rapport publié mardi de généraliser le remboursement des séances de psychothérapie. Ce dispositif, expérimenté dans quatre départements, permettrait d’alléger le système de soins psychiatriques, actuellement en (...)

mardi 16 février 2021
par  psycho

On a vu "En thérapie" avec le psychiatre Serge Hefez.Par Ophélie Ostermann • Le 11 février 2021

Parce que ce sont peut-être les psys qui en parlent le mieux, nous avons demandé au psychiatre et psychanalyste Serge Hefez son avis sur la série En thérapie. 35 épisodes crédibles, percutants, finement interprétés, qui pourraient bien permettre de démocratiser la psychothérapie, selon lui.
Lui non (...)

samedi 30 janvier 2021
par  psycho

Frédéric Meuwly est revenu de son voyage en « Schizophrénia » grâce à une approche thérapeutique inédite, centrée sur le corps et non sur le mental.

Dans son livre « Schizo », Frédéric Meuwly témoigne de son passé schizophrène. Il entendait des voix et se pensait possédé par le diable. En psychiatrie, le diagnostic de la schizophrénie est souvent vécu comme une condamnation, on ne parle jamais de guérison, au mieux de rétablissement. Frédéric Meuwly (...)

dimanche 20 décembre 2020
par  psycho

AP-HP : Christian Perronne démis de ses fonctions "pour des propos indignes de la fonction qu’il exerce"

La liberté d’expression est mise à mal. L’esprit critique utile à l’argumentation et contre argumentation pour devenir un être responsable est interdit . Tout cela favorise une grande infantilisation des citoyens et leur servitude.
Le directeur général de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) (...)

lundi 30 novembre 2020
par  psycho

Psychologue.net : des psys en ligne : arnaque , aubaine ou détournement des législations ?

Psychologue.net : voici un site européen qui utilise le label "psychologue" et "psychologie" pour faire la publicité de tout un ensemble de psys, non psychologues exerçant dans les disciplines, psychologie, psychopathologie et maladie mentale (certains le sont vraiment avec un code adéli non (...)

mercredi 25 novembre 2020
par  psycho

Question N° 30042de M. Brahim Hammouche (Mouvement Démocrate et apparentés - Moselle )Question écrite

Texte de la question
M. Brahim Hammouche attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur l’évolution surprenante des missions du centre médico-psychopédagogique (CMPP) de la Nouvelle-Aquitaine, telles qu’elles figurent dans le cahier des charges qui a été rédigé récemment par (...)

mardi 3 novembre 2020
par  psycho

Ivan Illich, prophète de la décélération Intelligence service

durée : 00:47:31 - Intelligence service - 1966-1976 : son centre de Cuernavaca au Mexique fut un rendez-vous mondial des intellectuels critiques. Aujourd’hui revient au jour sa critique des institutions de la modernité : depuis longtemps, Ivan Illich disait qu’elles étaient contre-productives à (...)

Agenda

<<

2021

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

16 août 2017 - Psychologue à temps plein, plateforme Sud du CRAVS Alsace

Lieu d’affectation administrative : CRAVS Alsace Sud (basé au CMP, 2 rue de la Sinne à Mulhouse, (...)

7 juillet 2017 - 400 millions $ par an pour la psychothérapie

400 millions $ par an pour la psychothérapie samedi 27 juin 2015 par psycho popularité : 3% (...)

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)