Adolescence, violence et prises en charge

L’adolescence, longtemps perçue comme une période de crise ou de deuils, de pertes ou de « séparation-individuation » est un temps de grands remaniements psychiques internes. Le jeune doit pouvoir en effet s’approprier son nouveau corps sexué, son propre mode de pensée articulé à des limites prenant en compte les exigences de l’environnement familial et social et les bornes d’un projet de vie susceptible d’étayer ses investissements. Il en résulte qu’au cours de ces processus, l’adolescent est parfois soumis à une très grande souffrance interne et il ne faut pas sous-estimer le risque que cette souffrance ne soit pas métabolisable.

Nous souhaitons nous intéresser dans ce stage en particulier aux adolescents qui, ayant connu des problématiques de lien dans l’enfance avec leur entourage, abordent l’adolescence dans un contexte de menaces identitaires, de vulnérabilité narcissique ou de souffrance traumatique. Les comportements violents des adolescents ont tendance souvent à être perçus de manière univoque. Pourtant, ceux-ci pourraient bien être réactifs à ces menaces et apparaître dés lors comme des tentatives désespérées de constituer une scène à leur destructivité. Toutefois, les principales figures de délinquance qui relevaient il y a quelques années de formes de transgression, de confrontation à l’autorité nous apparaissent aujourd’hui plus floues, protéiformes, évoquant plus souvent la recherche effrénée de la solution addictive, d’une errance sans issue.

Comment pouvons nous esquisser, dès lors, des prises en charge qui puissent nous permettre d’aller à la rencontre de ces souffrances primitives, tout en les aidant à sortir de ces logiques mortifères ? Nous proposons en s’appuyant sur l’expérience des intervenants de rediscuter des principes de travail, de certaines approches déjà bien éprouvées avec les adolescents telles que la question des cadres de prise en charge, des médiations, de la référence (ou co-référence) dans les prises en charge multifocales de ces adolescents en violence.

Programme de formation
Adolescence, violence et prises en charge
Organisme de formation :
Collège International de l’Adolescence (CILA)

En partenariat avec Passado14

et l’association PRISME
Coordinateur de la formation : D. Drieu

Intervenants :

 J.-M Baleyte, Professeur de Pédopsychiatrie - Chef du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent - CHRU - Caen

 D. Drieu, Mcu Psychologie, Université de Caen

 P. Genvresse, Pédopsychiatre, Responsable de pôle, Directeur de la Maison de l’Adolescent de Caen

 F. Hocini, Pédopsychiatre psychanalyste, Paris

 F. Houssier, Mcu Psychologie Paris V, psychologue-psychanalyste

 P. Huerre, Chef de service de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Coordinateur de la Maison des Adolescents des Hauts de Seine

 J.-Y. Le Fourn, Pédopsychiatre psychanalyste chef de service de psychiatrie de l’adolescent et de la maison des adolescents de Tours

 A. Masson, Psychiatre, psychanalyste, Responsable du département de consultations pour Adolescents et jeunes adultes à Bruxelles et enseignant à la Faculté de Philosophie, de lettres et de droit de Namur et unité de Criminologie de Louvain

Participants :
Psychologues, médecins, personnel soignants, éducateurs

Lieu de formation :
Maison des adolescents du Calvados

Durée :

50 heures (7 jours) en 2009

Calendrier
1ère session :

Mercredi 4 février : Patrick Genvresse, Didier Drieu : Adolescence et violences

Jeudi 5 février : J.-Yves Le Fourn, La Violence adolescente : D’un réel à un symbolique possible ? Vignettes cliniques

Vendredi 6 février : F. Hocini : Les enjeux persécutifs à l’adolescence

2ème session :

Jeudi 28 mai P. Huerre : Addictions et violence à l’adolescence

Vendredi 29 mai :F. Houssier : Les actes à l’adolescence

3ème session

Jeudi 17 septembre : A Masson : « L’adolescent, entre violence ressentie et violence agie. La transgression entre construction et destruction »

Vendredi 18 septembre : J.-M. Baleyte (matin) ; les intervenants locaux (Après midi) : Réflexion sur les prises en charge

Coût de la formation par participant :

850 euros

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.