LA DOULEUR PSYCHIQUE Michèle Bertrand Espaces théoriques PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE, PSYCHOLOGIE

Voilà une notion centrale pour les psychologues, à lire absolument.

Quelle est la spécificité de la douleur psychique par rapport à la souffrance rencontrée le plus souvent dans une psychanalyse ? Cette dernière peut s’exprimer dans une parole, cherche à donner un sens à ce qui advient, s’inscrit dans la logique du principe de plaisir-déplaisir. La douleur psychique, elle, est un au-delà du principe de plaisir, et n’a ni sens ni parole pour se dire. La douleur révèle une blessure du moi, lieu d’une hémorragie qui se vit en termes de moindre puissance à persévérer dans l’être. Divers symptômes révèlent cette difficulté d’être. Cet ouvrage propose des repères théoriques, des études cliniques et des développements thérapeutiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.