L’efficacité des psychothérapies inspirées par la psychanalyse : une revue systématique de la littérature scientifique récente

F. Gonon (a),∗, P.-H. Keller(b) (a) Institut des maladies neurodégénératives, université de Bordeaux, Bordeaux, France (b) Département de psychologie, université de Poitiers, Poitiers, France

article_une

La conclusion de cet article est sans équivoque, la parole reste très efficace en psychothérapie, nous ajouterons , à condition que ce ne soit pas du bruit.
La discipline psychologie œuvre à améliorer ce champ de la parole et l’on voudrait la mettre sous tutelle d’une discipline : les neurosciences. Quelle gâchis, quel manque d’anticipation et de curiosité scientifique.
Psychologuesenresistance

Objectif. – Le rapport de l’Inserm, évaluant les psychothérapies, date de février 2004. Notre article propose, à un lectorat francophone, une revue systématique des travaux publiés, depuis 2003, et concernant l’efficacité des psychothérapies psychanalytiques sur les troubles mentaux. Méthodes. – Une recherche systématique sur le site PubMed a identifié 71 articles de méta analyses, publiés entre 2004 et 2019, inclus. Parmi eux, 25 articles ont été jugés pertinents et sont présentés en détail. Nous avons aussi recherché des études de long terme, publiées depuis 2013 et non inclues dans les méta analyses. Trois études contrôlées et randomisées, comparant une thérapie psychanalytique à des traitements actifs, ont été identifiées. Résultats. – Onze articles de méta analyses ont évalué l’amélioration des symptômes à l’issue du traitement. Ils concluent tous que l’effet des psychothérapies psychanalytiques est robuste. Dix articles de méta analyses ont comparé une psychothérapie psychanalytique à un traitement actif (e.g. autre psychothérapie, médication). Un seul rapporte une infériorité cliniquement significative des psychothérapies psychanalytiques par rapport aux psychothérapies cognitivo- comportementales. Cinq articles de méta analyse et trois études randomisées ont comparé des psychothérapies psychanalytiques de long terme (plus d’un an) à divers traitements actifs. Tous ont conclu à une efficacité des psychothérapies psychanalytiques égale ou supérieure à celle des traitements actifs de comparaison. Conclusion. – Les études concernant les psychothérapies psychanalytiques se sont multipliées depuis2003 dans les revues biomédicales. Elles montrent que, pour la plupart des troubles mentaux fréquents, les psychothérapies psychanalytiques sont aussi efficaces que les psychothérapies cognitivo- comportementales. Cette absence de différence est discutée.© 2020

suite de l’article ici

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?