Evolution du métier de psychologue, de la formation

Doctorat Psychologues. Journal des psychologues.

PROPOSITION DE DEVELOPPEMENT DE LA GRANDE PROFESSION « PSY » GENERALISTE DE HAUT NIVEAU DONT NOS CONCITOYENS ONT BESOIN : LA PROFESSION DE PSYCHOLOGUE

(DOCTORAT OU EUROPSY ?) dimanche 2 décembre 2007 Par Jean-Pierre BOUCHARD Psychologue, spécialiste des agresseurs et des victimes, diplômé d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en psychologie pathologique et clinique, docteur en psychopathologie, docteur en droit, diplômé en criminologie appliquée à l’expertise mentale, diplômé en victimologie (Universités de Paris V et de Washington), promoteur d’une proposition de réforme de la formation initiale des psychologues en France et dans l’Union (...)

Pour une évolution ambitieuse du métier de psychologue dans les établissements de santé Non à la déréglementation du métier de psychologue ! Article paru dans le JDP de juillet/août 2010

il y a 8 ans et nous n’avons pas avancé, Plus que jamais d’actualité !!!!!
Pour une évolution ambitieuse du métier de psychologue dans les établissements de santé Non à la déréglementation du métier de psychologue ! Depuis 2004, l’État veut réglementer le titre de psychothérapeute, avec l’intention de protéger le public d’abus de personnes peu ou non qualifiées. La loi du 9 août 2004, créant le titre de psychothérapeute, a déclenché un vent de panique et de colère dans les organisations de « psys » (...)

Creer un livre lV bis au code la santé : "psychologues"

suite de l’article sous ce document PDF

RAPPORT RELATIF À LA SANTÉ MENTALE

Michel LAFORCADE Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine Octobre 2016.
Voilà un rapport tronqué en totale contradiction avec ce qui est observé dans les statistiques de la Drees ; en contradiction avec le RAPPORT D’INFORMATION DÉPOSÉ en application de l’article 145 du Règlement PAR LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES en conclusion des travaux de la mission sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie ET PRÉSENTE par M. Denys ROBILIARD, Député. et avec le (...)

LETTRE OUVERTE : Monsieur le Président

Soyons réaliste, demandons l’impossible !
Cette lettre au Président représente une bonne idée des voeux que l’on peut faire à la psychologie et à notre profession.
Nous ajouterons :
Au nom de notre responsabilité professionnelle et de notre éthique de la relation, la profession toute entière se doit de faire des propositions aux pouvoirs publics : apporter une réponse institutionnelle à la prise en compte de la souffrance humaine dans ce rapport réciproque corps/esprit, par les disciplines récentes (...)

La phobie de la hiérarchie

Pierre Soustre Psychologue clinicien Membre de la commission FPH du SNP
« Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison. » (Werber, 2009.)
La psychologie est une discipline universitaire. Les psychologues sont les représentants des sciences humaines universitaires dans le soin. Ils ont une place essentielle dans le système de santé. Pour cette raison, leur positionnement collectif face à la possibilité d’une structuration de leur profession interroge. Car si, dans les (...)

REFUSONS DE NOUS SOUMETTRE À l’ARBITRAIRE DE L’ÉVALUATION

Enfin, la profession prend conscience de l’ineptie de l’évaluation des psychologues réalisées par des médecins qui n’ont aucune compétence en psychologie.

Prise en charge des psychothérapies : premiers résultats

Le ver est quand même dans le fruit !!!
Nous voilà dans une situation bien délicate, le pouvoir médico gestionnaire avec le concours de la sécurité sociale tente un coup de force pour avoir la main mise sur le marché des psychothérapies. Il va sans dire que cela touche en grande partie l’exercice des psychologues qui exercent ces psychothérapies, condamnés à devoir subir une tutelle médicale pour pouvoir aider les personnes qui souhaitent une psychothérapie et il va sans dire aussi qu’une fois l’expérimentation terminée, toute psychothérapie devra passer sour les fourches caudines médicales, déqualifiant ainsi l’exercice des psychologues pourtant qualifiés pour exercer des psychothérapies par leur titre de psychothérapeute.

Place des psychologues dans l’accompagnement des personnes en souffrance psychique 15e législature

Voilà une question intéressante que le député M. Max Brisson (Pyrénées-Atlantiques - Les Républicains) amène sur la place publique dans le haut lieu d’élaboration de la loi ; la place des psychologues depuis la création de leur titre en 1985( Loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 portant diverses dispositions d’ordre social)et du décret (Décret n°91-129 du 31 janvier 1991 portant statut particulier des psychologues de la fonction publique hospitalière) qui les situe dans le champ hospitalier en 1991 est (...)

Les Psychologues Freudiens : Les annonces d’Emmanuel Macron concernant le remboursement des séances chez un psychologue mettent en colère toute la profession.

logo association Les Psychologues Freudiens
Les annonces d’Emmanuel Macron concernant le remboursement des séances chez un psychologue mettent en colère toute la profession.
Solenne Albert*
Bien sûr, nous disons OUI à un remboursement des séances mais à un tarif décent et pas sur prescription médicale ! Ces propositions ont été faites sans concertation avec la profession ! C’est inadmissible !
Le psychologue n’a jamais été prescrit sur ordonnance médicale. Il n’a pas à l’être. Notre formation (...)

Le remboursement du psychologue, une fausse bonne idée ?

FOCUS - La consultation d’un psychologue devrait être bientôt prise en charge par l’Assurance maladie. Mais le dispositif tel qu’expérimenté dans quatre départements soulève de nombreuses critiques.
Des séances de psychologue à 60 euros l’heure, ou près d’un an d’attente pour avoir rendez-vous dans un centre médico-psychologique (CMP) ? Voilà le dilemme auquel font face les nombreux Français en souffrance psychique qui souhaiteraient consulter. Pour remédier au problème, Emmanuel Macron doit annoncer, ce (...)

Le remboursement des consultations chez le psy ? Oui, mais pas dans ces conditions - BLOG

SANTÉ MENTALE - Ainsi donc, les consultations de psychologues seront remboursées sur prescription médicale à partir de 2022 dans le cadre d’un forfait de consultations qui pourra être renouvelé si la prescription le propose.
En tant que praticien, j’estime que le remboursement partiel des séances par l’assurance maladie est tout à fait souhaitable en cette période de soubresauts civilisationnels, entre pandémie, catastrophes climatiques et atmosphère sécuritaire.
D’ailleurs, de nombreuses mutuelles (...)

Les séances de psy seront bien remboursées mais leur tarif plafonné

Général en chef de politique extérieure, Grand donateurs de subventions (à vrai dire redistribution payée par les impôts des classes moyennes et des retraités), le voilà à présent docteur Macron, prescripteur des consultations psychologiques à un tarif de 30 euros soit 20 à 40 euros de moins que l’usage dans les cabinets de psychologues, jusqu’où ira t-il dans l’aveuglement sur sa connaissance des problèmes des Français . Psychologues en résistance
Emmanuel Macron a confirmé ce mardi 28 septembre le (...)

Si au terme de nos travaux, les conditions n’étaient pas suffisamment satisfaisantes pour les professionnels et les usagers, la FFPP appellera à boycotter le dispositif.

Annonces présidentielles, loi, décret et (principe de ?) réalité
Dans le contexte très émotionnel post-annonces présidentielles, la « machine » législative poursuit sa route. La FFPP, soutenue par son Conseil d’administration, maintient sa position annoncée le 3 octobre 2021 dans son précédent communiqué. Elle continue à travailler avec le ministère, comme elle s’y est engagée, sur l’écriture des décrets et arrêtés à venir, afin de défendre jusqu’au bout l’accès direct au psychologue, l’absence d’avance de (...)

Manifestation mails les 27 et 28 octobre

Voilà un propos juste et très clair de Monsieur A Ciccone, nous soutenons cette heureuse initiative : Psychologuesenresistance
Le Ministère n’entend pas les objections et les demandes de la profession. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) intègrera ses propositions inacceptables et inadéquates concernant la prise en charge des consultations réalisées par des psychologues. Les conditions imposées, contre l’avis de l’ensemble de la profession, sont maltraitantes pour les (...)

NÉGOCIATIONS EN TENSION : DÉFENDRE L’EXERCICE DES PSYCHOLOGUES ! 15 octobre 2021 par SNP

RÉUNION DU 8 octobre 2021 DE CLARIFICATION DES PROPOS PRÉSIDENTIELS À L’INITIATIVE DU MINISTÈRE (Représentants du Ministère de la Santé et de DSS). Dans la continuité des annonces du Président de la République en clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, nous avions annoncé (cf. communiqué du 29/09) la suspension des négociations et le boycott de l’ensemble des dispositifs de remboursement proposés au regard des modalités pratiques tout autant inacceptables pour la population que pour (...)

DESINFORMATION DU GOUVERNEMENT : UN BOYCOTT SANS CONCESSION

Lors d’une proposition d’amendement, Madame Ménard, députée, a rappelé l’opposition des psychologues au dispositif unifié proposé par le gouvernement en raison de l’absence d’accès libre et de la faiblesse de la rémunération.
Monsieur Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, non sans suffisance, a affirmé :
Que parmi les 70 000 psychologues, seuls 3000 seraient nécessaires Que leurs rémunérations sont au-dessus de celles des psychiatres et des médecins généralistes Que la durée de consultation (...)

PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS DU SNP ET ISSUE DE L’EXAMEN DU PLFSS

29 novembre 2021 par SNP_Admin-1
Après une première lecture qui a vu l’Assemblée Nationale et le Sénat être en désaccord sur le texte du PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale), une Commission Mixte Paritaire (CMP) a été mise en place. Elle a également abouti à un désaccord.

Le 22 novembre, le texte du PLFSS est donc revenu en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale qui l’a voté lors d’une séance publique menée au pas de charge. Le texte est ensuite arrivé au Sénat le 25 novembre dans le cadre d’une deuxième lecture (navette parlementaire) et a, en revanche, été rejeté. La dernière lecture (lecture définitive) est, dans le processus législatif, celle de l’Assemblée Nationale. Elle vient ainsi de voter le texte du PLFSS quasiment en l’état concernant l’article sur le « remboursement de l’accompagnement psychologique ».

Accepterions-nous une « OPA médicale » sur la formation des psychologues cliniciens ?

Toujours et plus que d’actualité dans • Psychologues et Psychologies n° 18o (SNP)
Lisant et relisant ce texte ...(cf encadré p.71) nous
sommes stupéfaits, scandalisés et nous interrogeons sur
la contradiction majeure qu’il fait apparaître entre les
propos plutôt rassurants du ministre et ces projets de
médicalisation de notre discipline ! De plus, ce texte
véhicule des propos erronés et disqualifiants sur notre
cursus. Si nous n’avions pas lu tous les rapports Fiel
– Roelandt, d’Allilaire, de (...)

La vérité sur le remboursement des psychologues

Etat des lieux du dispositif de remboursement de séances de psychologue et les organisations de psychologues.

Fin 2021, Le remboursement des séances de psychologues a été voté, dans des conditions difficiles de moindres négociations avec les organisations de psychologues qui le demandaient de même que le public.
Le ministère continue la mise en œuvre du dispositif, monpsy Le syndicat national des psychologues s’est opposé aux conditions de prise en charge et appelle avec une partie des praticiens psychologues au boycott du dispositif du gouvernement qui est celui ci : "Sur « adressage » d’un médecin. De 8 (...)

Année 2022, une année charnière pour la psychologie, le métier de psychologue et sa mort prématurée.

La présidence LREM aura mis fin : à l’exercice d’une profession de haut niveau qui avait su se développer dans tous les champs de la société : santé, justice police, éducation, secteur médicosocial... ; à un développement ascendant qui aspirait à une formation de très haut niveau (projet de doctorat voulu par les représentants de la profession, production d’un code de déontologie...), à un développement important de la prise en charge des soins psychiques dans un esprit de prévention de l’aggravation des (...)

Psychothérapies : une nouvelle réforme est nécessaire pour l’Académie de médecine

L’ingérence de l’académie de médecine

Voila ce que le gouvernement et les lobbys médicaux ont fait voté dans le PLSS

Décret n° 2022-195 du 17 février 2022 relatif à la prise en charge des séances d’accompagnement réalisées par un psychologue - Légifrance

Mobilisation des psychologues : Après celles du 10 juin et du 28 septembre 2021, Acte III le 10 mars 2022 !

Non concertés sur le Décret n° 2022-195 du 17 février 2022 relatif à la prise en charge des séances d’accompagnement réalisées par un psychologue, les organisations de psychologues dans leur totalité appellent à une mobilisation générale le 10 mars 2022. Décret voté par un gouvernement dont les couloirs sont assiégés depuis la création du titre de psychologue en 1982 par un pouvoir médical tout puissant et conservateur alors que les organisations de psychologues proposent depuis toujours des améliorations de (...)

Regards sur l’effondrement de l’hôpital

Les orientations des politiques de soin inspirées des techniques de gouvernance d’entreprise et appliquées sans discernement, ont conduit à ce qu’il est convenu d’appeler une rupture anthropologique brutale dans l’histoire de la clinique, son exigence de recherche et son art au carrefour de plusieurs sciences. Le Collectif National, né de cette rupture, s’est imposé comme une instance de réflexion et de recherche suite aux effets déplorables de la loi HPST , et de la recomposition des pratiques (...)

Communiqué Groupe de travail psychologues / DGOS

L’UNSA Santé et Sociaux attendait avec impatience l’ouverture d’un groupe de travail,
conformément à ce qui avait été annoncé par le ministère, suite aux grèves de juin et
septembre 2021. Nous y porterons les revendications des psychologues des Etablissements
Hospitaliers et Médico-sociaux, publics et privés.